Les entreprises sociales : quels statuts, quels acteurs, pour quel impact ?

Comment les entreprises font-elles face à l’injonction d’œuvrer pour le bien collectif ? De quelle manière peuvent-elles s’engager au-delà de la RSE?
Se revendiquant « entreprises sociales », certaines placent une dimension sociale au cœur même de leur activité et de leur organisation.
« Entreprise sociale », le terme ne va pourtant pas de soi. Les entreprises sociales forment un univers foisonnant, tant par la pluralité de leurs modes d’action (activités peu marchandes et/ou activités lucratives) que par la variété des appellations, formes et statuts juridiques mobilisés : économie sociale, économie sociale et solidaire, entreprises solidaires, sociétés coopératives, social business, B Corps, entreprises à mission, entreprises « à impact » …
Dans la continuité d’un colloque pluridisciplinaire et international, l’ouvrage a pour vocation, non de proposer une définition arrêtée de l’entreprise sociale, mais de répondre à deux objectifs, d’abord identifier les entreprises sociales, ensuite apprécier l’impact de leur action.
Il s’agit d’appréhender les entreprises sociales suivant une démarche holistique, faisant dialoguer des chercheuses et chercheurs de disciplines et d’horizons géographiques multiples. Ainsi, afin de répondre au mieux à la diversité et à la complexité du monde des entreprises sociales, l’étude de ces entreprises atypiques est menée du point de vue français ainsi qu’à l’échelle des continents européen, africain et américain. Elle fait appel tout à la fois à la sociologie, au droit, à la science politique, à l’économie, à la science de gestion, à l’histoire, à la psychologie et à l’anthropologie. Le lecteur ou la lectrice y trouvera des analyses fouillées des statuts juridiques comme des études empiriques de différentes expérimentations de ce qu’est ou pourrait être une entreprise « sociale ».

Sophie GRANDVUILLEMIN est maîtresse de conférences en droit privé à l’Université Sorbonne Paris Nord et membre de l’IRDA (Institut de Recherche pour un Droit Attractif).

Constance PERRIN-JOLY dirige l’IFSRA (Ouagadougou, Burkina Faso), est maîtresse de conférences en Sociologie à l’Université Sorbonne Paris Nord, membre de l’IRIS (Institut de Recherche Interdisciplinaire sur les enjeux Sociaux), et chercheuse associée au Centre Français d’études éthiopiennes (Addis Abeba, Éthiopie).

Lien vers le site de l’éditeur : https://www.larcier-intersentia.com/fr/entreprises-sociales-statuts-acteurs-impact-9782802773078.html